Les fairways du parcours de 9 trous comprennent un terrain d'entraînement, une aire de lancer et un putting green.

Kurt Rossknecht décrit les neuf trous

Trou 1
Un court PAR 4. Depuis le tee surélevé, il ne devrait pas être difficile de placer le drive sur le fairway ouvert. Un grand bunker attend sur le côté droit de la zone d'atterrissage. Mais il ne devrait guère entrer en jeu, tout comme l'arbre unique sur le côté gauche. Le deuxième coup, un fer court, doit ensuite être joué légèrement en montée sur un green défendu par deux bunkers. Au sommet, la vue sur la baie et la ville de Lucerne s'ouvre pour la première fois, si impressionnante qu'il est difficile de se concentrer sur le putt.

Trou 2
Sur la gauche, encastrés dans la pente, se trouvent les tees du trou 2. Tout le parcours jusqu'au green avec l'étang est librement visible. Si vous maintenez votre drive un peu à gauche, vous avez de bonnes chances que la balle revienne dans le fairway. Le deuxième coup vers le green est exigeant, car selon la position du drapeau, il faut jouer l'eau de manière plus ou moins importante. Un fer moyen suffira pour le bon joueur. Le golfeur récréatif aura plutôt besoin d'un resque ou d'un petit bois, ou encore de prévoir de s'arrêter devant l'étang. Le bunker à l'arrière gauche du green n'entre en jeu que lorsque le drapeau est complètement reculé.

Trou 3
Encore une fois, à partir de tees légèrement surélevés, ce PAR 3 de longueur moyenne se présente de manière gérable. Avec une bonne distance devant le green, un petit ruisseau traverse le fairway. Le green est directement défendu par un grand bunker à l'avant droit et un petit à l'arrière gauche. La surface modélisée du putting est également un défi. Le coup de départ doit être joué aussi près que possible du drapeau.

Trou 4
Le premier PAR 5 commence très amicalement. Le passage du ruisseau devant le tee des dames ne devrait pas poser de problème. Le fairway situé dans un creux donne une bonne sensation. Cependant, l'arbre sur la droite doit être évité. Seuls les longs frappeurs se retrouveront assez loin devant pour remarquer le grand étang devant le green. Attaquer le green avec le deuxième coup serait imprudent. Le joueur normal visera la zone d'atterrissage en face de l'étang ou à droite de celui-ci. En fonction de cela, il reste un fer court ou un pitch dans le green. Seuls ceux qui se couchent devant l'étang ont encore un fer moyen en main, qu'ils doivent bien frapper pour éviter les coups de pénalité. Sur ce grand green transversal, la tension n'est pas encore retombée. Trois plateaux font que la longueur du putt doit être dosée avec précision.

Trou 5
Les tees de ce court PAR 4 sont situés à côté d'un étang, qu'il faut jouer par-dessus. La zone de réception largement ouverte est rétrécie à droite par deux bunkers, de sorte que le léger dogleg à droite est également joué et qu'un raccourci n'est pas trop facile. Deux autres bunkers devant le green empêchent de rouler vers la cible. Ils exigent une approche élevée et précise. Pour pouvoir profiter de la vue imprenable sur Lucerne, il faut prendre le temps de mettre le pied à l'étrier.

Trou 6

C'est probablement le trou qui est le plus discuté. La vue depuis les tees surélevés s'étend jusqu'au green sur ce long PAR 5. Le coup de départ doit être joué exactement dans la direction du bunker. C'est au milieu du fairway, mais difficile à atteindre. Le côté gauche du fairway est le point de chute idéal pour le deuxième coup, mais il est bordé par un ruisseau qui se transforme en un grand étang. Le deuxième palier est alors ouvert, avec seulement des rangées d'arbres fruitiers à gauche et à droite. Le green, ondulé, monte légèrement. Un grand bunker à gauche et un plus petit à droite retiennent les balles légèrement déformées. Un PAR sur ce trou est quelque chose que chaque joueur sera heureux de noter.

Trou 7

Les trous suivants sont tous situés sur le haut plateau de la zone périphérique. Toujours sur la gauche, la vue imprenable sur le lac, les montagnes et la ville est inspirante. Les tees de ce court PAR 4 sont entourés de vieux arbres fruitiers. Un biotope se trouve devant le joueur. Une passerelle mène au fairway. La direction du jeu est dictée par un grand arbre dans la zone de réception à droite. Le deuxième coup est alors en montée vers un green plus haut, qui est défendu par un bunker profond devant sur la gauche.

Trou 8

Un long PAR 3, où l'on remarque que les tees pour dames à gauche et les tees pour hommes à droite sont séparés par un arbre fruitier au milieu du fairway. Pour les dames, cela se traduit par un angle d'entrée différent sur le green, plutôt par la gauche. Ce qui rend la chose plus difficile, c'est que de là, les deux bunkers bloquent la voie libre vers le green. Pour les hommes, l'entrée s'ouvre en conséquence. Cela nécessite un tir beaucoup plus long. Le green est légèrement surélevé et est, comme tous les greens, modélisé de façon passionnante. Les positions des drapeaux sont clairement définies.

Trou 9

Le dernier trou est un court PAR 5, où même le bon amateur a de bonnes chances d'atteindre le green avec le deuxième coup, d'autant plus que le dogleg à droite permet un certain nombre de raccourcis. Il ne faut pas exagérer, car juste dans la zone d'atterrissage, deux bunkers attendent, qui peuvent difficilement être franchis. Mais revenons aux tees : Ils sont élevés à peu près au même niveau que la zone d'atterrissage. Pour les atteindre, il faut franchir un profond ravin avec un étang. Si le coup de départ n'est pas assez long, le green ne sera pas visible. Ce n'est qu'avec un bon drive qu'il est conseillé d'attaquer vers le green. Un bunker de fairway doit être évité sur la gauche et un second bunker directement sur le green. Derrière le green, vous pouvez voir la maison du golf, qui indique plus ou moins la direction du jeu. Un dernier trou passionnant, dans des cas extrêmes un birdie ou même un eagle peut encore faire basculer le résultat du tournoi.

Bordure verte

Grâce au nouveau terrain de golf, la "frontière verte" entre la commune de Meggen et la ville de Lucerne restera en place.